femme-enceinte-pre-accouchement

Avoir un bébé est l’un des plus beaux cadeaux de la vie, et la capacité à créer, nourrir et finalement donner naissance à un tout nouvel être humain n’est rien de moins qu’un miracle. Pourtant, lorsque de nombreuses femmes pensent au processus d’accouchement proprement dit, la peur de la douleur (et les moyens de l’éviter) est au premier plan de leurs préoccupations.

Les prestataires de soins de santé peuvent être prompts à proposer des médicaments pour soulager la douleur ou pour atténuer les symptômes. Mais pour les futurs parents qui préfèrent la voie naturelle, il existe un autre moyen, et l’implication de la douleur n’est pas nécessairement une évidence. C’est le cas de l’Hypno-Naissance.

 

Qu’est-ce que l’Hypno-Naissance ?

Créée par Marie « Mickey » Mongan, M.Ed., M.Hy., hypnothérapeute Américaine de renom, cette approche douce de l’accouchement part du principe que les corps de la mère et du bébé sont faits pour cela et qu’ils travaillent ensemble en harmonie. Grâce à la pratique de la respiration profonde, à la visualisation, aux incitations de leur partenaire et aux mesures de confort de l’accouchement, les mères peuvent entraîner leur cerveau à susciter une réponse de relaxation profonde sur demande.

 

femme-enceinte

 

Comment créer votre plan de naissance

Au lieu de ressentir de la douleur, les mères qui pratiquent l’hypno-naissance décrivent souvent l’expérience comme une sensation de pression et utilisent le mot « poussées » ou « vagues » au lieu de contractions. Au fond, oui, c’est l’esprit qui prime sur la matière, et des milliers de femmes ont prouvé que cela fonctionne.

 

Comment fonctionne l’Hypno-Naissance ?

La méthode Hypno-Naissance est basée sur le travail de Grantly Dick-Read, M.D., l’obstétricien anglais qui a écrit Childbirth Without Fear en 1944. Selon le Dr Dick-Read, l’utilisation de l’hypnose aide les femmes en travail à briser ce qu’il appelle le « syndrome peur-tension-douleur » qui rend le travail plus difficile. Il pensait que ce syndrome entraînait l’évacuation du sang des organes non essentiels, comme l’utérus, vers les grands groupes de muscles des jambes. Il pensait que la relaxation obtenue par l’hypnose pouvait empêcher ce phénomène.

Avec l’aide de l’hypnose, une femme peut amener son corps dans un état de relaxation profonde dans lequel les muscles peuvent fonctionner comme ils sont censés le faire pendant l’accouchement. Elle dit que cela ressemble à la rêverie, ou au sentiment que l’on éprouve lorsqu’on est perdu dans un livre ou un film. Les personnes qui ont utilisé cette technique disent se sentir détendues, calmes, conscientes et en contrôle.

 

Techniques d’hypnose pour l’accouchement

Le processus de l’Hypno-Naissance est basé sur le pouvoir de suggestion. La femme en travail utilise des affirmations positives, des suggestions et des visualisations pour détendre son corps, guider ses pensées et contrôler sa respiration. Elle peut le faire elle-même (auto-hypnose) ou recevoir l’aide d’un hypnothérapeute.

Parfois, les femmes travaillent avec un hypnothérapeute certifié pour apprendre l’auto-hypnose. Elles écoutent souvent une cassette d’affirmations verbales qui les aident à entrer dans un état calme d’auto-hypnose. Elles peuvent aussi utiliser une visualisation – comme une fleur qui ouvre ses pétales – pour se représenter ce qui leur arrive et se détendre.

Un hypnothérapeute peut être présent ou non pendant l’accouchement, selon les besoins de la femme en travail. Pour certaines personnes, l’auto-hypnose est facile à réaliser, tandis que d’autres réagissent mieux à l’aide d’un thérapeute.

 

Les avantages de l’Hypno-Naissance

  • Il s’agit d’une forme naturelle de gestion de la douleur. Il n’y a pas de médicaments avec des effets secondaires potentiels pour vous ou votre bébé.
  • Elle peut apporter confort, relaxation et soulagement pendant le travail.
  • Elle peut réduire le stress et la peur pendant l’accouchement.
  • Elle vous permet de rester alerte et éveillée.
  • Elle permet de mieux vivre le post-partum
  • Réfuter les mythes sur l’hypno-naissance

 

femme-enceinte-robe-pre-accouchement

 

Les mythes de l’Hypno-Naissance

Malgré les idées fausses qui circulent sur l’hypnose, l’hypnose pour l’accouchement n’a rien à voir avec une montre à gousset qui tourne et un spectacle louche. Voici quelques mythes courants sur l’hypnose pour l’accouchement que vous ne devriez pas croire.

  • L’hypnose est une forme de contrôle de l’esprit ou de lavage de cerveau.
  • L’hypnose vous plonge dans un sommeil profond.
  • Une personne qui a été hypnotisée n’a pas de libre arbitre.
  • Vous ne pouvez pas effectuer les tâches et fonctions habituelles si vous êtes hypnotisé.
  • Vous n’êtes pas conscient de ce qui se passe autour de vous lorsque vous êtes hypnotisé.
  • Comment commencer à utiliser l’hypnose pour l’accouchement ?
  • Si l’hypnose pour l’accouchement vous intéresse, demandez à votre médecin de famille ou à votre obstétricien de vous orienter vers un praticien qualifié.

Contactez votre hôpital ou votre centre de naissance pour demander s’ils ont pratiqué l’hypno-naissance et s’ils peuvent vous fournir une liste d’hypnothérapeutes spécialisés dans l’accouchement. Une fois que vous aurez trouvé quelques praticiens, demandez que l’on vous recommande des patients et assurez un suivi. Partagez votre plan de naissance avec votre hypnothérapeute afin qu’elle comprenne ce que vous envisagez pour votre accouchement.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, l’hypnose peut vous aider dans votre accouchement à moins ressentir la douleur. Bien qu’il s’agisse d’un travail en amont à réaliser pour faire votre plan de naissance, il se révèle souvent payant pendant l’accouchement en vous aidant à le surmonter plus facilement. N’hésitez pas à nous faire part de votre retour d’expérience si vous avez testé cette méthode.

 

Notez cet article
[Total: 0 Moyenne: 0]

Marie

Marie est la cadette de sa famille, elle a étudié la mode à l’institut français de la mode Paris. Depuis petite elle se souciait des nouvelles tendances en matière de haute couture. Sa mère se souvient d’elle à 8 ans imitant les défilés de ses idoles. Elle occupe aujourd’hui le poste de directrice artistique dans une grande entreprise de textile français. Elle monte avec sa sœur le blog Marlotte (Marie + Charlotte). Son but à travers ce blog est de pouvoir partager sa passion mais aussi de tisser des liens dans le milieu. Elle est engagée dans la lutte féministe et souhaite être actrice des changements dans la société à ce niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.